Informations

Un incendie a ravagé 2 champs

Sellat(03)

Le Préfet saisi par le Ministre sur l'affaire Moine-Combe Maès

Michel Moine, maire d'Aubusson, est donc cité à comparaître au tribunal correctionnel de Guéret le 22 mars, dans l'affaire du faux et usage de faux à Creuse Grand sud. La famille de Jean-Sébastien Combe-Maês, le directeur de Creuse Grand sud qui s'est donné la mort, ne lâche pas l'ancien président de l'intercommunalité. Le cabinet du ministère de l'intérieur a répondu à une demande de sanction administrative à l'encontre de Michel Moine formulée par la famille du disparu : "le ministre a demandé à ce que la Creuse, déjà saisi, aux fins d'un examen approprié".

 

L'ex-préfète de la creuse a été condamnée à tois ans de prison ferme

Dominique-Claire Testart-Mallemanche, ancienne préfète de la Creuse, a été condamnée à trois ans de prisoon ferme et 20.000 euros d'amende pour corruption de 2011 à 2013.

La décision a été rendue hier, le 22 novembre 2017, à la cour d'appel d'Aix-en-Provence. La peine est identique à celle prononcée en première instance par le tribunal correctionnel de Nice en décembre 2016.

Avant d'être nommée préfète de la Creuse en janvier 2013, Dominique-Claire Testart-Mallemanche avait été sous-préfète de Grasse. C'est dans les Alpes-Maritimes qu'elle est soupçonnée d'avoir avantagé le propriétaire d'un hotel de luxe via un arrêté préfectoral facilitant indirectement ses opérations de construction.

Dominique-Claire Testart-Mallemanche, soixante ans, s'est également vue définitivement interdire tout emploi ou fonction publics.

Elle était absente à l'énoncé de la décision, mais son avocat a annoncé un pourvoi en cassation, ce qui lui évite dans l'immédiat l'incarcération.

 

Un quartier bien mouvementé

Il y a des jours avec et des jours sans

Un immeuble plaisant dans le centre ville ou quelques locataires restent encore  des voisins et voisines.

On me dit de ne plus venir ici, on ferme le portail. On n'est venu m'interpeller chez mon collègue. On me parle de la carte de presse de correspondant. Ce monsieur est correspondant de l'Echo, se sont des histoires qui n'en finissent plus, une discution en pouce une autre.

L'Intéressé à qui j'aurais, sois disant dit, des propos à son encontre. Ce que je ne comprends pas la personne n'est pas venue lui même pour explication au lieu de faire venir une intermédiaire à ce sujet.

Pour que ce monsieur, qui est correspondant de l'echo, en Creuse, se rassure, je sais très bien qu'il a une carte de correspondant, car il l'avait mis sur son blog.

Pour informations :

On ne deviens pas journaliste par fantaisie, c'est un métier sérieux, Il ne faut pas jouer dans la cours des grands, cela demande de la discrétion et de la moralité. Ne pas se faire remarquer ou du moins dans le bon sens, pour devenir médiat reconnu. Un scoop inédit peut vous donner une reconnaissance de presse, avoir fait des stages et formations de presse écrite et visuel pour être reconnu par les médiats. Il faut quelques années de métier. (La place est alléchante, faut-il tenir en longueur).

Fleur Bleu.

 

L'Adjudant Chef Renault

Enquêteur en nouvelles technologies

C'est l'ordinateur, le téléphone, la console de jeux, l'appareil photo ou le GPS, tout ce qui contient de la mémoire informatique, explique le cyber gendarme. Il analyse des messages, connections internet ou e-mail, photos qui rythme son quotidien. Frédéric Renault est le seul spécialiste du groupement de gendarmes de la Creuse.

Passionné par l'informatique, il a commencé à s'y intéresser lorsqu'il a passé son bac pro compta option informatique en 1980. Il est depuis 2001 à la brigade de recherches de Guéret. Sa préocupation c'est la recherche de preuves numérique à des fins judiciaires. Il s'occupe également des arnaques courantes du département, la première étant celles sur les sites de ventes aux particuliers.

Il arrête cependant de travailler dans les nouvelles technonogie au 1er avril prochain, puisqu'il passe Major et prendra le commandement de la brigade de Châtelus-Malvaleix.

Jean Auclair, ancien Député

condamné à 2 mois de prison ferme

Le tribunal de grande instance de Tulle a jugé le 3 décembre 2016 et reconnu coupable l'ancien Député de la Creuse, Jean Auclair pour outrage envers un vétérinaire de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. Les faits s'étaient déroulés en octobre 2015 dans un abattoir d'Egletons. Selon son avocate, Jean Auclair pourrait faire appel de cette décision.

L'ancienne préfète de la Creuse

jugée pour corruption passive

A partir de ce mercredi, Dominique-Claire Testart va comparaître devant le tribunal correctionnel de Nice, pour des faits présumés de corruptio de 2011 à 2013, lorsqu'elle était sous-préfète de Grasse.

Durant trois jours, celle qui fut préfète de la Creuse entre février et août 2013 sera jugée, avec cinq autres personnes, dont son ex-mari Jean-Jacques Mallemanche, pour deux affaires de corruption.

Le premier dossier concerne l'organisation en 2012 et 2013 d'une épreuve sportive de triathlon. Il est reproché à l'ex-sous-préfète d'avoir favorisé sa tenue, par amitié pour l'organisatrice de l'épreuve. Selon le parquet de Nice, ces services auraient pu être récompensés par des cadeaux.

Le second dossier, le plus important, concerne la vente envisagée de l'hôtel 4 étoiles Le Mas d'Artigny, à La Colle-sur-Loup, près de Nice. Mme Testart est soupçonnée d'avoir activé un dossier de création de chemin forestier à proximité de l'hôtel alors que son mari était intéressé, en tant qu'apporteur d'affaires, à la vente du dit hôtel. Selon le parquet, le montant de l'opération immobilière s'élevait à 14 millions d'euros. Une commission de 200.000 euros devait être versée à M. Mallemanche s'il trouvait un acheteur.

Me André Bezzina, avocat de l'ex-sous-préfète, va plaider "la relaxe totale". "On nous dit que Mme Testart a accéléré le dossier parce que son mari grenouillait autour de la vente, mais c'est faux", a déclaré le conseil à l'AFP.

Dominique-Claire Testart a effectué une grande partie de sa carrière dans le privé, notamment comme vice-présidente du groupe Thales International. Le poste de Grasse était, en mars 2011, sa première affectation dans la préfectorale. En février 2013, elle était nommée préfète de la Creuse puis, à l'été 2013 placée hors cadre.

 

Trois ans de prison ferme ont été requis aujourd'hui à l'encontre d'une ancienne sous-préfète de Grasse, accusée de corruption passive de 2011 à 2013, malgré ses dénégations à l'audience.

Dominique-Claire Testart est jugée avec son ex-mari, un entrepreneur du BTP, un trafiquant en fuite, un marchand de biens et un agent immobilier. La représentante du parquet, Laetitia Manouvrier, a également requis 20.000 euros et une interdiction de toute fonction publique à l'encontre de Mme Testart, une énarque de 59 ans au profil atypique, joueuse de golf, musicienne, passée par l'industrie privée notamment à Singapour, mais qui selon Mme Manouvrier "a confondu servir et se servir dans le cadre de sa mission". 

"On est dans une déstabilisation des instititutions si on laisse perdurer ces comportements", a-t-elle argumenté au deuxième jour du procès, reprochant à Mme Testart dans le dossier le plus lourd ses interventions répétées en 2012 pour faire activer le dossier de création d'un chemin forestier près d'un hôtel quatre étoiles de La Colle-sur-Loup et d'améliorer ainsi le futur prix de la vente à laquelle son ex-mari était intéressé comme apporteur d'affaires. Elle a également requis six mois à trois ans de prison à l'égard de tous les autres protagonistes.

Dominique-Claire Testart a effectué une grande partie de sa carrière dans le privé, notamment comme vice-présidente du groupe Thales International. Le poste de Grasse était, en mars 2011, sa première affectation dans la préfectorale. En février 2013, elle était nommée préfète de la Creuse puis, à l'été 2013, placée hors cadre

Les documents que votre propriétaire n’a pas le droit de vous demander

Un bailleur ne peut pas tout exiger de son locataire ! Depuis fin 2015, la liste des documents qui peuvent être réclamés est strictement encadrée par la loi. Revue de détail.

article_img

Lorsque le propriétaire de votre logement demande certains documents, sachez qu'il ne peut pas vous réclamer tout ce qu'il veut. Selon Alain-Michel Burtin, expert immobilier, « il faut souligner que la loi encadre strictement la transmission de ces documents. Par exemple, il est normal qu'un propriétaire veuille s'assurer que les loyers seront bien payés, donc il est en droit de demander un contrat de travail, voire en cas d'intérim, un bilan fourni par l'agence d'intérim »

En revanche, il n'aura pas le droit de vérifier par lui-même votre solvabilité : « le propriétaire ne peut absolument avoir droit de regard sur vos comptes bancaires », confirme Alain-Michel Burtin. 

 

Vous n’êtes donc pas obligé de lui fournir :

 

Dernier point : la loi interdit le versement d'un chèque de réservation d'un logement.



Les documents que le propriétaire est en droit de vous demander :

- vos papiers d'identité à jour : passeport, carte d'identité ou carte de séjour, livret de famille
- vos 3 derniers bulletins de salaire
- contrat de travail, ou carte d'étudiant, ou carte professionnelle si vous êtes profession libérale ou toute pièce attestant de vote activité professionnelle
- avis d'imposition (le dernier ou l'avant-dernier)
- dernière facture (EDF ou autre) pour justifier votre ancien domicile
- votre relevé d'identité bancaire
- les 3 dernières quittances de loyer de votre logement précédent, ou une attestation de votre hébergeant, ou encore dernier avis de taxe foncière
- avis d'attribution de bourse
- simulation de vos droits aux allocations logement

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Consensus municipal sur la gendarmerie

La visite expresse du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a été l'occasion d'aborder le sujet du partenariat police-gendarmerie.

Si la police est peu représentée dans notre département rural, la gendarmerie y assure un maillage efficient avec 28 brigades territoriales faisant de la Creuse un des départements les plus sûrs du territoire. Mais demain, que se passera-t-il ?

En effet, les maires des communes du département sont confrontés à la restriction drastique des budgets de l'Etat, notamment ceux liés à la disparition des cantons. Chambon-sur-Voueize n'échappant pas à la règle, pourra-t-on conserver sa brigade dans ce contexte ?

Mme le maire, Cécile Creuzon, a réuni son Conseil municipal afin d'aborder ce sujet d'actualité. La présence effective des gendarmes est primordiale pour la cité touristique où vit un nombre important de personnes âgées et où la sécurité ne doit pas être remise en cause.

La gendarmerie représente aussi un poids économique non négligeable puisqu'actuellement neuf gendarmes et leur famille participent à l'économie locale.

Le Conseil municipal a rappelé à Mme le Maire que M. Cazeneuvz, interrogé voici un an par le sénateur Lozah, avait précisé à celui-ci "que la gendarmerie n'envisageait pas de réduire les effectifs des unités territoriales en Creuse."

Plusieurs chutes d'arbres sur les routes de Creuse

Un arbre s'est abattu sur une ligne électrique de bon matin à Sainte-Feyre et des rafales ont continué de souffler dans l'est et le nord de la Creuse. 
Dans la matinée et en milieu de journée, les services des routes du Conseil départemental sont intervenus pour des arbres tombés sur la chaussée à Toulx-Sainte-Croix, Saint-Michel-de-Veisse et Fontanières.

 

Enlevée par erreur

Trois inconnus ont obligé, hier, une sexagénaire qui promenait son chien à Clamart (92) à monter dans leur fourgonnette, avec l'intention de l'emmener chez elle pour la dépouiller. Mais se rendant compte qu'ils s'étaient  trompés de cible, ils l'ont relâchée une heure après, dans l'Essonne.

A la Main

Des passagers russes onr été contraints de pousser leur avion pour qu'il puisse décoller, mardi à Igarka (Sibérie), car une partie de l'engin avait été gelé.

D-Day. Stéphane Bern sera décoré par la reine d’Angleterre

L’animateur de télévision Stéphane Bern sera décoré, par la reine, de l’ordre de l’Empire britannique.

Décoration en forme de consécration pour Stéphane Bern ? L’ancien animateur de Sagas, spécialiste des têtes couronnées, va en effet être décoré par la reine Elizabeth de l’ordre de l’Empire britannique.

La cérémonie aura lieu à l’hôtel de Charost, résidence des représentants britanniques depuis deux siècles et donc aujourd’hui, résidence de l’ambassadeur sir Peter Ricketts.

En marge des cérémonies du D-Day

Cette résidence avait été achetée en 1814 par le duc Wellington à Pauline Bonaparte, rappelle Le Figaro, qui a diffusé l’information mercredi.

Cette cérémonie devrait avoir lieu le 5 juin, en marge des cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement, en Normandie.

Condamné à huit mois ferme pour violence sur sa compagne

"Ouais c'est juste une dipute de couple quoi, ça arrive, chef !"

Du haut de ses 26 ans, Idriss Bouaziz, jugé en comparution immédiate, à Limoges, pour violence sur sa compagne, ne semble pas vraimen avoir mesuré la gravité de ses actes... ni la façon dont il faut s'adresser à un président de tribunal, qui a eu vite fait de lui rappeler les faits et la politesse.

Le 7 mai vers 4 heures, la police est intervenue au domicile limougeaud du prévenu, suite à un appel téléphonique. La porte était entrouverte, des bris de verre jonchaient le sol et celui-ci était trouvé brandissant une batte de base-ball face à sa compagne, prostrée sur le canapé, pleurant et appelant à l'aide.

"Je jouais c'est tout, je n'avais aucune intention de la frapper chef, heu monsieur", insiste le prévenu, soutenu à l'audience par ladite compagne, mineure et enceinte de plusieurs semaines.

Pourtant, le médecin qui a examiné la très jeune femme a noté des douleurs abdominales. "Je l'aime, c'est mon bébé, je ne lui aurais jamais fait de mal", insiste le jeune homme. "J'ai jamais dit qu'il m'avait frappé", martèle sa compagne. Trois jours avant son interpellation, le limougeaud avait fait usage de sa batte sur les jambes d'un voisin, venu lui dema    nder de baisser sa musique.

Le jeune homme, qui était également jugé pour usage et détention de stupéfiant en récidive, a été condamné à dix-huit mois de prison, dont dix avec sursis mise à l'épreuve.

Florence Tessiot, installée comme sous-préfète d'Aubusson

C'est lundi en présence de nombreux élus que s'est déroulée la prise de fonction de Florence Tessiot, récemment nommée sous-préfète d'Aubusson.

Une cérémonie qui s'esy déroulée en deux temps. Un dépôt de gerbes devant le monument aux Morts de la place de la Libération a marqué le début de la manifestation qui s'est ensuite poursuivie dans la salle du conseil municipal de l'hôtel de ville d'Aubusson. Ingénieure en chef des Ponts, des eaux et des fôrets, Florence Tessiot était jusqu'àlors directrice adjointe de la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la fôret (DRAAF) de Basse-Normandie.

Précédemment elle a travaillé à la direction départementale de l'agriculture et de la fôret de l'Yonne et a enseigné dans un établissement de formation agricole à Montargis. Son parcours, très marqué par l'agriculture, n'en est pas moins pluridisciplinaire. Dans son discours elle s'est dit très émue et heureuse de prendre des fonctions en milieu rural. Elle a souligné l'importance de répondre aux besoins des populations, rappellant que l'Etat et les collectivités jouaient un rôle majeur dans l'émergence des projets et le maintien des liens. Michel Moine, maire de la ville, s'est dit très satisfait de l'absence de carence entre le départ d'Aurore Le Bonnec et l'arrivée de Florence Tessiot. Il a rappelé que la formation de Mme Tessiot est en adéquation parfaite avec le territoit : "Technicienne reconnue, vous saurez le parcourir avec aisance", a-t-il déclaré, précisant qu'elle ne manquerait pas "grâce à son sens de l'écoute et sa disponibilité maintenir le dialogue et la concertation".

Trois suspects interpellés pour agressions au couteau

Le commissariat de police de Guéret en une semaine ont résolu trois affaires de violences commises à coups de couteau et interpellé trois suspects.

Tout d'abord, deux individus en sont venus aux mains à propos de stupéfiants. L'un d'entre eux a porté un coup de couteau à l'autre, le blessant au ventre. Dans la seconde affaire, deux hommes, sur fond d'alcool, se sont querellés, dans le centre de Guéret. L'altercation s'est achevée par un coup de couteau dans le dos d'un des rivaux. Aucun organe vital n'a été heureusement touché. Enfin, le 28 février, dans une rue de Guéret, en plaine nuit, un individu a frappé l'autre d'un coup de couteau au visage pour une histoire de cannabis.

Les trois suspects interpellés comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Guéret.

Pour les personnes qui se trouvent au RSA

Ce qui est très surprenant, que malgré la misère des personnes qui se trouvent au RSA, doivent payer une taxe d'habitation. Le plus petit est pénalisé lorsqu'il touche que 405 euros pour vivre par mois. On lui retire pour cette taxe 219 euros, parce qu'il a un appartement secondaire sur la ville d'Evaux et que la personne a sa maison sur Chambon qui est en réfection et n'est pas habitable. Mais comme c'est secondaire qui devient principale, comme dirait la pauvre petite fille riche, paye pour les riche. J'aimerais bien savoir quand une personne se trouve dans la position d'un RSA, comment peut-elle honorer cette taxe. ce qui veut dire, elle va se retrouver à la rue comme une SDF et on dit vouloir sortir les gens de la rue, mais avec cette imposition que l'on ne peut pas payer on va tout droit dans le précipice. Que l'on taxe les riches, je comprends, même si eux, cela ne leur plaient pas, mais le pauvre on doit le ponctionner sur son RSA, alors qu'il veut s'en sortir ? On l'enfonce un peu plus. Je pense que la moralité de l'histoire : le pauvre doit rester tel qu'il est et le riche continue sans se soucier du plus petit. Quelle honte pour la France...

300 grammes de canabis chez un Guérétois

Repéré p    r les policiers du commissariat, ce Guérétois a été arrêté à proximité de Grancher. Lors des perquisitions effectuées à son domicile, les enquêteurs ont découvert 300 grammes de canabis et 510 euros en petites coupures. Placé en garde à vue, l'homme, sans emploi, aurait reconnu êtreconsommateur et se livre à un trafic. Ce qui lui vaudre une convocation devant le TGI de Guéret.Cette affaire intervient au moment où le commissariat accentue sa lutte contre les cambriolages et les trafics de drogue, avec la création d'un "groupe d'initiative" composé de policiers plus spécialement chargés de démanteler les trafics de stupéfiants, "un fléau qui n'épargne pas la Creuse" précisent le Procureur Olivier Quérard et le commissaire Alain Djian. Parallèlement, les autorités multiplient les opérations de prévention. Récemment, les forces de l'ordre ont ainsi procédé à une série de contrôles dans les transports scolaires.

Il avait tenté de forcer un barrage de gendarmerie

Alexandre Duffault,un Creusois âgé de 40 ans, bien connu de la justice circule sur une moto volée. Près de Saint-Sulpice-le-Guérétois, il est repéré par les gendarmes. Les gendarmes le suivent. Pour le stopper, les gendarmes placent une voiture en travers de la route. Le motocycliste essaie de franchie le barrage. Mais sa moto glisse dans l'herbe, heurte la porte du véhicule de la gendarmerie et fait tomber un militaire qui est légèrement blessé dans sa chute. Le fuyard est interpellé. Il a été présenté au parquet de Guéret. Il a écopé de dix-huit mois de prison ferme. Un mandat de dépôt a été délivré à l'issue de l'audience.

________________________________________________________________

Nouvelle saisie de drogue près de Montluçon

Une nouvelle saisie de produits stupéfiants dans Montluçon. Un montluçonnais de 32 ans a été interpellé en possession de 64 g de cocaïne, 112 g d'héroïne et 315 g de produits de coupe. L'homme a été arrêté à l'issue d'une course-poursuite d'une trentaine de kilomètres. Vers 13h30, il a forcé un barrage des douanes à Meaulne. La gendarmerie et la police ont mis en place un dispositif d'une vingtaine d'hommes, qui a permis son interpellation, dans une propriété de Domérat. Près de la propriété, les enquêteurs ont retrouvé un sac contenant les produits stupéfiants, dont l'homme s'était débarrassé. Il sera jugé en comparution immédiate.

13 kilos d'héroïne saisis

Les policiers Montluçonnais ont saisis 13,6 kg d'héroïne. Un record. Quatre hommes ont été incarcérés.

Cette saisie a été réalisé dans le centre-ville de la cité des bords du Cher. Les policiers du commissariat ont été attiré par un véhicule aux plaques d'immatriculation étrangères par le comportement suspect de deux hommes. L'un est bien connu dans le milieu du trafic de stupéfiants. Les sont originaires d'Albanie et d'ex-Yougoslavie et demeurent dans la région de Montluçon. Les policiers ont déciuvert un sac contenant 26 sachets de 500g d'héroïne chacun. Les 4 hommes sont interpellés en flagrant délit et placés en garde à vue d'une durée de 96 heures. Le SRPJ a été saisie de l'affaire. L'héroïne était en effet toute prête à être vendue. Ce qui représente une valeur de 500.000 euros.

Ils ont été transférés à Lyon et mis en examen.

________________________________________________________________

Quel avenir pour les offices de tourisme ?

Dès 2013, le Conceil régional apportera seulement son aide aux Officzq de tourisme intercommunaux. Le Comité régional du tourisme (CRT) s'est lancé dans un programme de professionnalisation des personels des OT à grand renfort de formations en tous genres, tout en encourageant, sur un même territoire, le partage des compétences. le secteur Aubusson-Felletin dispose de deux OT qui conduisent des actions distinctes. Chacun a son mode de fonctionnement, l'OT de Felletin repose, contrairement à celui d'Aubusson, largement sur le bénévolat. Il organise des manifestations de portée nationale. Mais en raison des choix de la Région, le maintien des emplois associatifs passe par une structure intercommunale. Ce projet de la Région suscite de vives inquiétudes à l'OT de Felletin.

Le CRT a identifié Aubusson-Felletin comme étant l'une de ses sept portes d'entrée de la région, ce qui amènera le futur OTI à prévoir l'élaboration d'une politique touristique locale en nouant différents partenariats, notamment avec la Cité de la tapisserie. Aussi, afin de clarifier la situation, la Com-com prévoit de faire appel à un cabinet d'études. Celui-ci va devoir conduire une mission qui s'annonce très délicate.

________________________________________________________________

Sept interpellations à Montluçon

Les 7 interpellations ont été effectuées à Montluçon et La Rochelle dans le cadre d'un homicide d'Anthony Métivet, creusois, âgé de 22 ans et retrouvé mort dans un fossé à Arpheuilles-Saint-Priest.. L'autopsie a révélé qu'il avait été passé à tabac avant d'être abandonné dans un fossé.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Négligence d'un café

Une femme sauvée par Miracle

Elle décide d'aller au café de La Promenade, qui se trouve à Chambon-sur-Voueize en Creuse, accompagnée d'un ami. La serveuse demande que voulez-vous ! Deux chocolats ! La serveuse arrive avec les chocolats.

Quelque minutes après, la dame boit son chocolat, elle mâchonne dans sa bouche, quelle a crue que c'était un grumeau de poudre, pas diluer, elle le crache, mais la surprise fut bien grande ! Ce n'était pas un grumeau, mais bien une guêpe déjà morte dans la poudre que l'on venait de lui servir. Puis elle interpelle la serveuse, et lui montre la guêpe. La serveuse est restée indifférente, aucune réaction, le patron a su dire, ce n'est qu'une guêpe, c'est l'avenir de demain, on mangera les guêpes en  voulant faire de l'humour. Puis il a voulu nous offrir la même chose pour ce désagrément. Que nous avons refusé.

En prenant la voiture, sur la route d'Evaux-les-Bains, les premiers symptômes au bout de cinq minutes a commencer à faire son effet, une chaleur se mit à envahir son visage et les bras, qu'elle décide de s'arrêter à la pharmacie d'Evaux-les-Bains et elle explique l'histoire : le pharmacien lui conseille d'aller d'urgence voir le médecin de service. Le docteur Radigon a fait une piqûre, heureusement qu'elle était venue à temps, car 30 minutes plus tard, elle serait morte.

Même morte, la guêpe, avait le venin dans son corps, et avec le chocolat chaud, le venin s'est dilué.

Je remercie le docteur, Monsieur François radigon, de m'avoir sauver à temps. Le lendemain, je suis retournée à ce bar pour voir le tenancier de cet établissement, pour lui dire que le jeudi 25 octobre, il serait bien embêté si je n'avait pas eu l'intelligence de me faire soigner rapidement.

Sa réaction : il n'a même pas proposé les frais du médecin et le traitement qui a suivi. Surprenant se comportement ! On se demande si il a bien compris l'importance de ce malaise "il a su me dire merci de le prévenir. A l'avenir je ferais plus attention".

Que faire dans une situation analogue !

Un petit conseil d'urgence : la course contre la montre qui veut dire les minutes sont comptées.

Si cela venait a arriver à votre entourage, où vous.

Prenez votre voiture, où qu'une personne vous conduise au plus vite, voir le médecin de service en urgence, le plus proche de chez vous, n'attendez pas que le médecin vienne chez vous, car c'est une question de minute. Une piqûre de guêpe, vous pouvez mourir trente minutes après si les soins ne sont pas fait rapidement.

Surtout ne pas paniquer, pour ne pas activer le venin. La sensation est très désagréable.

--------------------------------------------------------------------------------

La gendarmerie met en garde contre les "faux Euro Millions"

La Gendarmerie de la Creuse informe la population des faits suivants.

Des habitants du département ont reçu un appel téléphonique d'une personne se faisant passer pour une commerciale du jeu "Euro Millions". Cette fausse commerciale prétexte que les résidents  français ont moins de chance de gagner que les autres pays participants à ce jeu.

Carte bancaire contre ticket gagnant

Aussi, elle indique que des personnes sont tirées au sort, et qu'elles peuvent percevoir des sommes d'argent allant jusqu'à 25.000 euros. Afin d'assurer le virement de cette somme, l'interlocutrice demande les coordonnées complètes de la carte bancaire des personnes appelées.

Rappel : afin d'éviter toute possibilité d'escroquerie, il est rappelé qu'en aucun cas, les coordonnées bancaires ainsi que les coordonnées des cartes bleues ne doivent être transmises par téléphone, internet ou autre support non sécurisé.

Dans le cas d'une demande de ce type avant de donner ces informations, bien vouloir contacter son établissement bancaire pour vérification de la teneur de la demande. Même sans préjudice, informer les unités de Gendarmerie, sans délai, d'une telle demande.

------------------------------------------------------------------------

Des carcasses de sangliers retrouvées devant la préfecture de Guéret

Il a été trouvé quatre carcarsses de sangliers, près de l'entrée du public. On ne connaît pas les motivation de cet acte. Le préfet, Claude Serra a déclaré ne pas porter plainte.

------------------------------------------------------------------------

Le Palais de justice de Guéret en travaux

Les travaux devraient être achévés d'ici la fin de l'année.Le palais de justice est en grands  travaux au rez-de-chaussée et dans les étages. Une salle d'attente sera crée, Il y aura également une nouvelle salle pour les audiences.      

-----------------------------------------------------------------------------------

La réunion des Maires organisée par l'Adec

La réunion des Maires des cantons de Chambon et d'Evaux par G. Nore, le président a rappelé la stucture de l'Adec. Il a expliqué les rôles du personnel d'intervention

et sur celui des activités assurées. Les Maires ont été stupéfait des possibilitées d'aides de l'Adec.

--------------------------------------------------------------------------

Le nombre des cambriolages a augmenté en Creuse

Le nombre des cambriolages a augmenté depuis le début de l'année,  notamment dans les résidences. Il y a une augmentation de 3,03 % pour les vols en résidences.

----------------------------------------------------------------------------

Le 18-10-2012, une odeur de gaz ressentie vers les Thermes a Evaux les Bains. Les Sapeurs pompiers et la Gendarmerie se sont déplacés sur les lieux. Un périmètre de sécurité

à été mis en place, apparemment pour une fuite de gaz. Les gens des Thermes et du restaurant ont été évacués durant plusieurs heures. En réalité il

s'agissait d'un trop plein des cuves. "Plus de peur que de mal" fort heureusement.

_______________________________________________

Des obus découverts en Creuse

Des chasseurs ont découvert un obu daté de 1914-1918 dans un étang d'Arfeuille-Châtain. Les démineurs dont désamarcé deux munitions.


compteur de visite